Impro en attendant pendant 7 min.


Une larme de sang chargée de regrets
S’écoule le long d’un visage marqué
L’amertume atteint le coeur chauffé a blanc
Dont les battements saccadés martellent les sentiments
Les douloureux relants
D’un souvenir persistant
Un gout amère sur la langue
Le regard vers ses veines exsangue
L’abandon de soi pour oublier
Un dernier soupir pour le suicidé.

Vala ce que je fais quand j’attend dans un couloir… Ya pas a dire j’aime pu trop ce que je fais

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web