Prenez le temps, prenez un Santori…

Ai revu revu « Lost In Translation » aujourd’hui. J’adore ce film, encore un qui à la force de me toucher. Sofia Coppola qui avait déjà fait ses preuves pour moi avec « Virgin Suicide » recidive. Des tas de choses pour me plaire. Dabord, le lieu: le Japon. Le Japon comme j’aime à le voir à travers la camera. Un Japon décalé et rigide, déluré et plein de retenu, traditionnel et ultra moderne, des espace immense et la foule aglutinée. Le Japon des oppositions. Le film est lui-meme une opposition, entre un cinquagénaire qui fuis sa femme et leur 25 ans de mariage, et une jeune femme qui vien de finir ses étude , marié depuis à peine 2 ans. Tout les deux complétement paumé dans un pays qu’ils ne comprennent pas. Lui sur la fin de sa carrière tourne une pub pour un whisky, elle, accompagne son mari photgraphe et découvre qu’elle ne le connais pas. Seuls, Tout les deux trés seul et c’est ce qui va les rapprochés.
Des rapports ambigüe entre l’amitié et l’amour interdit. Et la détresse infinie des deux personnages.
La musique, en grande partie composé par AIR déjà auteur de la B.O. de Virgin Suicide est douce et envoutante.
Les acteurs aussi, terriblement juste. Scarlett Johansson plus craquante que jamais, fragile et perdue. Et Bill Murray pince sans rire, plein des désillusions de sa vie. Un film doux et amer. Plein de solitude et de sentiments. J’aime.

The Jesus and Mary Chain – Just Like Honey

Listen to the girl
As she takes on half the world
Moving up and so alive
In her honey dripping beehive
Beehive
It’s good, so good, it’s so good
So good

Walking back to you
Is the hardest thing that
I can do
That I can do for you
For you

I’ll be your plastic toy
I’ll be your plastic toy
For you

Eating up the scum
Is the hardest thing for
Me to do

Just like honey (x 17)

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web