Jetté au hasard sur l’écran

Lorsque mes doigts parcourent ta peau
Lorsque tes ongles marquent mon dos.
Lorsque je serre ton corps contre moi
Lorsque s’entrecroisent nos doigts
Lorsque tes yeux doucement se closent
Lorsque tes lèvres pour moi s’éclosent

Le temps se consume trop rapidement
Quand on s’enlasse de sentiment.

Sans le coeur comme moteur d’âme
Les yeux ne donnent pas de larmes

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web