Für…

Une larme sans sens sèche sur le sol
Fille unique, sans point de répère
Sans mère, elle a pourtant un père.
Ce qu’elle contient, doucement, s’envolent
Des rêves fous s’entremèlent
Derrière ses prunnelles
Le miroir des visions,
Le mur des illusions.
Il créé son ordre de pacotille
Du haut de son chateau de brindille
Un coup de vent, une étincelle
Plus rien qu’une statue de sel.
Du rivage revient sans cesse
Ce mélange souvenir/tristesse
Même dans le repos de son lit
S’immisse toujours Mélancolie

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web