Le Kyma – Dans Le Camps Des Oliviers Coupés





Un pays oublié sous les tonnes de tabou
Ceux de l’etat d’israel et d’son histoire un peu flou,
Tout commence il y a longtemps, avec la bilble et les rabins,
Et le reve messianique d’un etat israelien,
Plus d’un siecles que certains achetent,la bas des terrains
En 17, de Rotshild avait acquis le sien
Etrange expansionnisme, reduisant les arabes
a n’etre que refugié ou devenir kamikaze,
Refugiés sur des terres, depuis des siecles habités,
Kamikaze pleins de plastique, c’est tout ce qu’on leur a laissé,
Un passé pleins d’souffrance, ne peut pas tout justifier,
les pogroms et L’holocauste ne doivent pas nous empecher,
De nous positionner, pour un peuples sequéstré,
Par un autre héritié, des paroles d’herzl,
les humiliations, persecutions, n’expliquent pas tout
Les Arabes n’ont rien fait, c’est en europe qu’ça s’est passé,
Les dreyfuss et les insultes, et les millions de juifs gazes,
L’étoile jaune, Varsovie, son ghetto ses déportés
Ne fais pas trop l’martyre si aujourd’hui c’est toi qui tire
On sait quel peuple est maintenant dans la ligne de mire

Dans le camp, des oliviers coupés (x2)
Dans le camp, des oliviers coupés (x2)

Quelques briques, comme a Berlin et une terre morcelée,
D’un coté un Arabe au pied d’un olivier coupé,
Et de l’autre un colon pret des réserves d’eau,
Et l’europeen train d’se branler, sur les accords d’Oslo,
Big up a l’ONU, pour le partage de se gateau
Combien les juifs ont raqués pour avoir se morceau
Qui (a trouvé?) l’occident, les assiettes sur la table,
Mais la vie a GAZA, tu la trouve confortable ??
Combien de pierres les enfants, devront ils encore jetter,
Combien d’pyjamas plein de sang, sous les tires des mortiers,
Un peuple qui donne a un autre peuple, la terre d’un troisieme
C’est l’europe qui deshabille ahmed pour habiller Cohen
Mais beaucoup l’on vendait les terres, qui n’nous appartenaient pas
Demande a l’angleterre, c’est elle qu’a joué ce role la
C’est l’histoire d’un mandat, du deal de la terre sainte,
Puisque les juifs ont souffert, l’europe va assouvir leurs plaintes
Se racheter une bonne conscience, en leur vendant la Palestine
Le destin de tout un peuple, dans une poignées de centimes
1948 c’est l’etat d’israel, expulsion d’Palestiniens,
Et création de vie nouvelle, apprentissage de l’hebreu, developpement de l’armée, implantation de colonnie,
en territoires occupés, des terres annexées pour k’les Arabes
ne construise pas, pour qui ne cultive pas, et pour qu’ils ne grandissent pas
En faire partir un MAX et les empecher de revenir
Des terreurs dans les villages, comme dans celui de deir yassin
Entre les pierres de ce mur et les pierres d’l’intifada
J’suis dans le camp des oliviers avec ceux qui mene se combat

Dans le camp, des oliviers coupés (x2)

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Message *
Nom *
Email *
Site web