Récompense


Le sang noir de la terre
Recouvrant les océans
Les créatures épémères
Absorbés par le néant
Dans le jour muet
Quelques rales subsistent
Héritage défiguré
Insectes hébétés
Prouvant qu’ils existent
Odeur de pourriture
Saturant l’air
Et pour seule nourriture
Le temoignage de la misère
C’est le resultat
Apres et mérité
Du long dikta
De la productivité
Plus un souffle de vie
Ne fais respirer le monde
C’est l’homme qui battit
Ce destin immonde
Reveille toi humanité !
Ton avenir est presque joué
Rebelle toi humanité !
Ton avenir n’est pas scellé

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web