Totalus Delirium

Lors de mes rêveries j’égorge les fées
Je pourchasse toute créature enchantée
La poussière magique se répandant sur le sol
Arrachant de mes dent leur aile molles
Avec plaisir je brise leur corps
Avec délice je les dévore
Le moindre lapin rose est dépecé
Aucun être d’illusion ne doit rester
Je trouverai bien ou elle se cache
En la cherchant à la hache
Il faut que je m’en saisisse
Pour lui faire souffrir mille vices
Je vais choper cette pute de clochette
Cette salope ma coupé la kekette

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web