Lois de Murphy ou Lois de l’emmerdement maximum

Si quelque chose peut aller mal, alors elle le fera. Corollaire: abandonnées à elles-même, les choses tendent à aller de mal en pis.

Rien n’est aussi simple qu’il n’y parait.

Tout prend plus de temps que ce que vous aviez prévu.

Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal.

Si plusieurs choses sont susceptibles de mal tourner, la première qui tournera mal est celle qui causera le plus de dégats, les suivantes achevant l’oeuvre entamée par la première.

Corollaire: S’il y a un moment où il ne faut surtout pas que quelque chose aille mal, c’est à ce moment que les problèmes arriveront.

Si quelque chose ne peut en aucun cas mal tourner, souvenez vous que les miracles sont malheureusement parfois de ce monde.

Si vous avez trouvé quatre façons possibles pour que les choses tournent mal et que vous les avez anihilées, alors une cinquième façon, que vous n’aviez pas prévue, apparaitra spontanément.

Si tout semble bien se passer, c’est que vous n’avez manifestement pas remarqué quelque chose.

Mère Nature est une chienne. L’Univers n’est pas indifférent à l’intelligence, il lui est activement hostile.

Il est impossible de faire quoi que ce soit à l’épreuve des imbéciles, les imbéciles sont toujours si ingénieux !

A chaque fois que vous projetez de faire quelque chose, il y a toujours autre chose à faire d’abord.

Chaque solution apporte de nouveaux problèmes.

Bien que la probabilité qu’un côté d’une biscotte quelconque beurrée soit de 1/2, la probabilité que la tartine tombe justement sur cette face est de 99%

3 commentaires

  1. Pas d’accord avec ce post noir.
    Un exemple de réplique:
    « Alors que vous commencez à apprécier le célibat et à avoir complètement accepté le fait que vous resterez seul toute votre vie, Prince Charmant arrive. »

  2. « tartine tombe justement sur cette face est de 99% » : çà c’est normal, si tu met la biscotte sur la table sur sa tranche. Elle tombera coté beurre, puisque c’est cette face là qui est plus lourde que l’autre. C’est pas un problème de proba mais de gravité.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web