Si j’en suis déjà là, où ca en sera dans 2 semaines ?

J’avais envie de mettre encore une chanson pour dire qu’elle me manque. Une de plus sans autre signifacation que mon incapacité à décrire ce que je ressent. Il n’y en aura pas ce soir. Je me laisserai surement avoir par un autre texte qui voudra sa place ici mais pas ce soir.
Ce soir, je lutte contre mes pensées. Rien pour la joindre a part le téléphone. Rien pour la voir, la sentir, l’entendre vraiment, la toucher. Rien que je puisse faire pour oublier que ces 2 semaines vont être une torture. Dans un sens, tant mieu elle ne pourra pas lire ça.
D’un autre coté, il y a comme une sensation de manque physique qui s’insinue en moi, des démangésons, des sensation de vide, comme un membre fantome. Les heures passent lentement, les minutes, les secondes se sont liées pour flinguer ma santé mentale.
2 semaines, 2 foutus semaine d’isolement. De catatonie affective, de scénario-torture, de décomptage, d’intérogation. Ca fait meme pas une journée et déjà je sens que je vais craquer à un moment ou à un autre. Je sais pas encore comment.
Me mettre une biture, me bousiller les poings, me legumer dans une neurasténie végétative chez moi, atteindre un orgasme d’insomnie jusqu’a tomber, ou me lancer dans des panflets d’ecriture sans sens pour palier le manque.
Je trouverai bien.
En attendant, j’attend.
Je décompte…

5 commentaires

  1. bha? t’as le permis? t’as une bagnole? t’as pas de fric?
    Je suis pas loin d’elle moi ^^ si ca te dit, tu viens chez moi et tu va la voir quand ca te chante..

  2. C’est pas vrai ça…pffff…
    Tu veux pas essayer, pour changer, de te lever du canapé de torpeur et de mutisme dans lequel tu t’englues avec me semble-t’il pas mal de complaisance comme le cochon dans sa porcherie? Mon vieux tu souffres d’une sérieuse distorsion de la réalité.
    Dans 2 semaines elle revient ta chère et tendre, elle est pas partie faire la Guerre à Tataouinekistan et toi t’es pas en phase terminale du cancer.
    Bouge.
    Dernier conseil: viens pas chercher les gens pour combler le vide de ta petite vie étriquée entre 4 murs pour te distraire la tête.
    Les autres ne sont pas des pantins articulés qui amusent la galerie au son de ta petite musique personnelle.

  3. J’avais la prétention de croire que tu aurais pu deviner tout seul, mais ça confirme bien ce que je pense de toi.
    Ce n’est que mon nouveau pseudo.
    Cherche pas trop et tu vas trouver.
    Sinon ça ne vaut même pas la peine que je te le dise
    « Je ne vois pas ce que tu entend par ta derniere phrase ».: M’étonne pas.
    Bref,je ne reviendrai plus t’inquiète.
    Trop déprimant par ici.
    Et ne viens plus me chercher.

  4. « Rien pour la joindre a part le téléphone » : c’est déjà çà et ce n’est pas rien.
    « tant mieu elle ne pourra pas lire ça » : si dans deux semaine. elle voudra surement combler son retard. « Me mettre une biture » : cela ne sert à rien, l’alcool ne fait que resortir et amplifier les sentiments, pas les oublier.
    « me bousiller les poings » : et après, comment faire pour taper sur ton clavier ou utiliser ton téléphone, si ils sont dans le platre?

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web