1 mois

Dans 2 jours ca fera un mois. Un mois sans y toucher. Je ne peux pas faire grand chose contre ca d’aileurs. Je dois tenir, faire de mon mieu pour ne pas y penser, ne pas vouloir ma dose, ne pas courir jusqu’à ma voiture et aller chercher ce qui me calmera. Un mois c’est long, désespérement long. Je compte les jours les heures les minutes, ils défilent sous mes yeux au ralenti me rappelant que la prochaine dose n’est peut-etre pas loin. Je ne pourrai pas décrocher meme si je le voulais, alors je tien encore et encore. Pourtant qu’il serait doux de m’y abandonner. De me perdre a nouveaux entre ses bras. Chaque jours fait augmenter le manque, moi qui pensai que le sevrage serait court il n’en est rien. Une rechute me serait si libératrice. Il n’empeche que je dois tenir contre moi-même.
Pour le moment je tien, pour le moment…

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web