Lacher-prise

Il arrive des moments où, à certaines heures sombres de la nuit, tout semble vous abandonner. A ce moment là on a envie de ne plus être cette statue de marbre impassible, cette sentinelle en armure impénétrable. On veut tout détendre, laisser se relacher cette pression que l’on s’inflige à soi-même, et lacher-prise. Se recroqueviller dans son coccon, se mettre en boule en position foetal et crier intérieurement que l’on veut être aimer, pris entre des bras et se serrer contre Elle, juste s’oublier au creu de ce habre de paix qu’est la tendresse. Un instant, s’étirant à l’infinit ou tout ne serait que douceur. Respirer d’un même rythme en harmonie, deux amants s’étreignant l’un l’autre pour ne former qu’un.
S’oublier, s’abandonner, lacher-prise, au profit de l’amour.

1 commentaire

  1. Si l’amour t’arrache les tripes, part avec un baluchon la retrouver. Dans la rue, tu sera obligé de te donner à 100% pour trouver de quoi vivre. La force de votre amour sera là pour aider, n’est ce pas suffisant pour tout homme de bonne volonté ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web