Queen – Love Of My Life

Love of my life, you hurt me,
You broken my heart, now you leave me.

Love of my life can’t you see,
Bring it back bring it back,
Don’t take it away from me,
Because you don’t know what it means to me.

Love of my life don’t leave me,
You’ve stolen my love now desert me,

Love of my life can’t you see,
Bring it back bring it back,
Don’t take it away from me,
Because you don’t know what it means to me.

You will remember when this is blown over,
And everything’s all by the way,
When I grow older,
I will be there by your side,
To remind how I still love you
I still love you.

Hurry back hurry back,
Don’t take it away from me,
Because you don’t know what it means to me.

Love of my life,
Love of my life.

5 commentaires

  1. HS:
    Hello l’ami,
    Juste pour dire que j’ai eu le « courage » de lire TOUT ton blog (2 heures, quand même…)
    C’est crus et naïf, ça j’aime bien, mais c’est triste.
    Et tu m’a collé le blues, alors comme j’ai l’avantage de l’âge, je te conseille de changer radicalement, car tu es parti pour me ressembler à 30 ans : seul et aigri, ce que je ne te souhaite pas.
    Une question, car je me crois fin-psychologue, t’aurais pas un père militaire ou « autoritaire » ?

  2. Suis les conseils du monsieur Change radicalement de vie Prend ta voiture et barre toi.. tu te pose dans un coin d’une ville quelconque, tu distribues ton cv un peu partout et voila.. Le resultat sera le meme, mais tu ne sera pas en train de comater devant ton pc a rien faire d’utile ^^
    **sifflotte** hein quoi? j’ai dit quelque chose moi??

  3. Je salue la performance. Toi qui est venu par hasard en cherchant « que faire quand on ne t’aime plus? » sur google. Interessant les sujets qui amènent à tomber sur mon blog. Tu me dira beaucoup tombe dessus en cherchant « J’emmerde cette ville et tout ses habitants ».
    Mon blog est triste en effet, je m’en rend compte, mon meilleur ami le qualifiait de blog néo gothique suicidaire. Un canidé me lie dans son blog sous le nom de « sabre qui pleure ». Donc je pense que tu as raison. Crus et naïf, bien sûr j’écris toujours sans travailler le texte au fil de la pensée. J’avoue que le « naïf » sonne toujours de manière péjorative à mon oreille.
    Désolé d’avoir pourrir ta nuit avec mes états d’âme. Pour ce qui est du conseil de changer radicalement, je te dirai encore bien sûr, j’adorerai renier tout ce que je suis, tout ce qui fait de moi ma personne, et devenir un joyeux luron hypocrite et jouisseur. Mais si tu me ressemble un temps soit peu, tu dois savoir qu’on ne change pas. Pas d’un coup, pas comme ça et pas facilement, voir pas du tout. J’ai pas de méthode miracle pour ça, si tu as je suis prenneur. À 30 ans, seul surement aigris je ne pense pas. Mais tu es peut être l’oracle de Delphes.
    Pour la question Freudienne, mon papa était un homme charmant et assez porté sur son autorité oui. Je ne suis pas un enfant battu ni martirisé et je n’ai pas vécu dans un placard en croyant m’appeler « ta gueule » jusqu’à 16 ans. Mais je vais fournir de l’eau à ton moulin: Je n’ai plus de nouvelles de lui depuis 6 mois(il vit à 100m de chez moi), c’est un breton de souche qui s’appelait Yannick, qui désormais est musulman, circoncit, et se nomme Médhi. Tu noteras cependant que mon état d’esprit est antérieur à ces 6 mois et que les poèmes assez anciens(certains ont 10 ans) refletent un même état.
    Te remerciant de tes conseils et espérant que ma réponse ne sombrera pas dans le vide…

  4. Puisque google a cafté, j’avoue: j’etais moi aussi d’humeur ‘gothique’…mais effectivement ce genre de phrase dans google retourne des résultats étranges, mais jamais la ‘solutions’. J’ai essayé « mourrez tous, tas de cons » et j’ai obtenu une ribambelle de cites punk..cool
    Naïf c’est pas pejoratif, l’inverse ‘desabusé’ l’est-il plus ?
    Sinon je ne suis pas l’oracle de Delphes, mais plutôt un ‘Cassandre’: j’ai pas de solution miracle, mais mieux vaut devenir un joyeux luron hypocrite et jouisseur que d’être moi à 30 ans…
    T’as gagné un lecteur, a+

  5. une réponse avec 5 ans de retard…mais une réponse quand même……ton père ne se sent pas plus musulman que ça……il t’a aimé…il t’aime…et t’aimera toujours , il a tout plaqué un jour…par usure……lassitude de ne pas ( comme toi?)se sentir aimé….et est aller chercher ailleurs sa part de bonheur…je voulais te dire= que j’aime ta façon d’écrire, ton goût pour l’art et la poésie, tes photos…ton ex petite amie, mais je ne partage pas ta tristesse….la vie peut être si belle….prends soin de toi mon fils…je suis là…pour toi où que tu sois….viens au maroc avec moi…et tu comprendras tout….bslama benti

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web