Il y a Elle, que m’a pris quelque chose qu’elle ne m’a jamais rendu totalement, mais je lui laisse. C’est à Elle maintenant.
Il y a L. qui m’a donné quelque chose, que je garde précieusement mais pas dans une boite.
Et hier soir il y avait elle. La première qui m’a offert sa bouche et un peu de tendresse.
Soirée infirmière, encore une autre. Mais une mauvaise. Il y avait personne. J’étais pas dans l’ambiance, de toute façon il y en avait pas. Alors j’ai fait comme d’habitude. C’est con les habitudes. Quelques punchs, et un bouteille de whisky. On a pas mis longtemps à la finir. À minuit devant le desert qui s’étalait devant nous, un pote à pris mon portable pour convier quelques personnes. Il fait les noms un par un.
A ? -non trop loin. D ? -Il t’en prie…
Elle répond. Elle a cours demain.
Entre temps on décide de bouger dans un bar pour palier à l’ambiance.
De mon côté, j’insiste pour qu’elle nous rejoigne.
Il est minuit et demi, elle dormait pourtant elle s’est levée et est venue.

Je sais pas vraiment pourquoi.

Elle s’inquiétait de mon état.
Le temps d’un jus d’orange.
Puis nous sommes rentrés en se raccompagnant mutuellement en voiture.
Le temps de tourner bètement dans le quartier pour trouver 2 places.
Le temps d’un au revoir.
J’avais trop bu.
Donc pas forcément les bonnes idées, ni les idées claires
C’est peut-être pour ça que j’avais envie de l’embrasser…

PS: Ca va faire 5 ans que je portais la chaine de ma mère. Ma soeur garde son alliance en pendentif. Je l’enlevais jamais. Ce matin je l’ai retirée de mon cou. Définitivement. Envie de passer à autre chose. J’en sais rien en fait. Ca fait bizarre et ça me soulage en même temps. Je sais pas pourquoi.



2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web