2h22. Evidement. Pas de belles images pour illustrer ou donner une idée. Un post de plus dans votre tour d’horizon des blogs que vous visitez. Je pourrais vous parler de mon pied en sang à cause de nouvelles pompes. Je pourrai vous parler des poufs et des abrutis à cette soirée sans interêt. Je pourrais vous parler des larmes d’une amie à cette soirée à qui j’ai refuser de porter le moindre interêt. Mais vous vous en foutez, moi aussi d’ailleurs. J’ai mieux/pire en tête. Il y a Elle que j’abandonne par égoïsme. Elle qui est tout pour moi et que j’écarte d’un revers de la main, comme ça pour rien, pour tout. Il y a L qui va loin trop loin.  Je fais du mal. Trop. Et moi je ne ressens rien. J’oublie, j’enferme, je range. Je veux tout foutre en l’air. Oublier. Nettoyer. Mettre à part. Je voudrais faire comme tout le monde. Couper tout les ponts, avec tout le monde. Vivre en parfait égoïste. Ne penser à rien et surtout à personne. Oublier les autres. Qu’on me foute la paix. Tout le monde irait mieux sans ma présence. Je parle pas de suicide. Je parle d’oubli, d’autarcie relationnelle. Allez loin. Allez mieux. Sans moi.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web