In Void I Trust.

Copyright

Du ciment sous les plaines, des silences sous les plaies…
Enfonce tes ongles sous mes paupières
À la recherche de mon coeur
Lacère et resserre ton étreinte sur mon corps

C’est dans les meilleurs maux que l’on tire les plus belles vérités

Sang sans sens
Exsangue

Docteur Je M’kill et Miss se hide
Dans un coin de sa toile.
Sûr qu’elle tisse des étoiles
De rancoeur et de larmes
Derrière des sourires de cire.
Et même les bougies fades
Ne réchauffent pas son attente
Dans le théâtre des pleurs
Les acteurs jouent leur vie.
Et les spectateurs se marrent
Il n’y a qu’eux qui savent
Que la représentation
De ce soir
Est une tragédie…

Le regard vers trop loin
Il crie déjà victoire
Car lui, il sait que
Les lendemains qui chantent
Tout bien rempli de joie
C’est de l’opium pour fou
Chargé des mensonges blêmes
Des espoirs des ses pères.
Alors il regarde le monde
S’agiter sur une danse macabre
Savourant les secondes
Qui le rapprochent doucement
Du dernier de ses silences.

Copyright

4 commentaires

  1. Alors comme ça tu est passé par mon blog? (qui tient plus du bloc note perdu que l’on retrouve de tps à autres) Je n’ai pas ton talent, preuve en est faite une fois de plus avec ton dernier post ce qui explique peut etre que je poste plus rarement… Je ne crée pas, je ne crée rien (à mon grand regret) et déjà pour ça, je t’admire…

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web