FELICITATION !!!!!!!!!!!!!!!!! VOUS ETES NOTRE GAGNANT AWARDS MEGAMILLIONS

   Je suis fasciné par l’esprit. Et le temps. Vous vous endormez vers une heure et demi du matin, vous passez plus de deux heures dans un rêve. Il vous arrive des tas de choses pendant ces deux heures. Vous vous réveillez à deux heure cinq, une demi heure plus tard en sueur après une chute vertigineuse du sol vers le un vide sans fond. C’est une autre dimension temporelle. Le temps s’écoule différemment dans les rêves.
Je vous parle de ça parce que le dernier épisode de Dr. House de ce soir m’y a fait pensé. Parce que au bout de 5 minute je savais que l’épisode complet serait une hallucination. Je vous parle de Dr. House parce que je suis réceptif à un point particulièrement élevé quand je regarde un film que je lis un livre ou que j’écoute de la musique. À un degrés spongieux pour être exact. J’écoute des musiques à charge émotive et j’ai le blues de l’année(normal me direz-vous), je regarde l’Arnaqueur et je vais me payer un billard. Je regarde Daria et mon sens du cynisme va s’exacerber.
Ca pause un problème. Jusqu’à quel point suis-je influençable ? le fait d’en être totalement conscient change-t-il la donne ?
Je voudrais être un guitariste, mais j’ai pas l’oreille musicale. Je voudrais être motard sans m’en donner les moyen. Si sur chaque envie je commence une chose est-ce que ça explique que je ne finisse jamais rien. Si l’Amour n’est en lui même qu’une lubie de plus à ajouter à une longue liste de fantaisies ? Pourquoi ça me fait plaisir quand les gens meurent dans les films ? pourquoi la mort d’une manière générale ne me touche pas, j’ai pas dis peu, j’ai dis PAS. J’ai la certitude de ne pas ressentir de peine vis-à-vis de la mort des proches. Je trouve horrible ce que j’écris. En fait la morale me dit que ce que je dis est horrible mais c’est pas le cas.
Le fait de m’auto-analyser sans cesse m’est-il préjudiciable ? Quand je perds un peu les pédales avec moi même je peux faire un reset. C’est automatique. J’aimerai laisser aller. Regarder mon sang s’écouler au ralenti. J’ai des envies de Feu. Je chéri ma solitude pourtant je suis bien là en train d’écrire sur un mur publique…

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web