Noir Désir – Toujours être ailleurs

Oh chaque nuit se réduire en cendre
Se laisser répandre
Dans les lavabos blancs

La solution est sans doute amère
Si l’on considère
Qu’on n’sait pas où ça mène…

Quelqu’un ici pourrait-il me dire
Quelles sont les raisons qui me poussent?

Et les yeux vers l’ouest
Toujours être ailleurs
Et les mains vers l’est
J’veux toujours être ailleurs!

J’ai la nausée quand je reste assis
Si je suis couché, je n’joins pas les « debouts »

Et je souris pour le photographe
Qui vas nous figer
Notez mon épitaphe
Notez!

Je me sens si bien hier matin
Que je voudrais être  demain

Et les yeux vers l’ouest
Toujours être ailleurs
Et les mains vers l’est
J’veux toujours être ailleurs

Oh j’ai jamais pu oublier
L’odeur des endroits où j’irai
C’est seulement une question de mœurs

J’veux toujours être ailleurs
J’veux toujours être ailleurs
Toujours être ailleurs

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web