Contes de la Folie Ordinaire

Un Bukowski comme un autre. Donc un bien. De l’alcool, des grognasses, de l’alcool, de la littérature, des femmes, des bitures, de l’alcool et beaucoup de galères. Moi j’aime.

2 commentaires

  1. Je n’ai jamais compris où était le côté chouette de Bukowski … je ne sais pas, je suis persuadée que quelque chose m’échappe mais Chroniques d’un Vieux Dégueulasse et Les Femmes (approximation sur les titres, ça date un peu), n’ont pas eu raison de mon incrédulité nauséeuse … Je préfère ça à V. Despentes, mais quand même … =)

  2. Le côté chouette que j’y trouve, c’est la saleté, l’ambiance pourrie, la nuit, la déchéance et la dose massive d’ironie de tout ça. La Vie qu’il raconte n’a ni sens, ni réellement d’intérêt. Et ça a le don de me faire sourire. C’est déjà pas mal.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web