ASL ?


L: Tu t’attendais à pire ?
S: Non je m’attendais à, à rien en fait, je balisais c’est tout.
L: Je vais pas t’manger tu sais
S: Toi non, mais j’peux m’auto-digérer d’anxiété sans problème
L: C’est la première fois que tu fais ça ?
S: Ouaip
L: …
S: Pas toi ?
L: Non, ça te dérange de pas être le premier ?
S: Je sais pas. Je devrais me sentir vexé ?
L: C’est toi qui voit.
S: …
L: T’as l’air sur les nerfs
S: Bah disons que je le suis. Ça passera sûrement. Quand tu seras partie
L: Hey ! c’est un message subliminal ?
S: Non, non ! c’est juste qu’il est toujours trop tard quand je me décoince.
L: C’est bon signe au moins, ça veut dire que tu peux.
S: Ouais, c’est comme le syndrome de la réplique tardive
L: * Regard interrogateur *
S: Tu sais, quand une conversation est terminée et que d’un seul coup tu sais exactement ce que tu aurais dû dire, un truc bien placé, le truc qui fait mouche et qui reste en mémoire. Mais c’est trop tard, le moment est passé.
L: Ouais, je vois.
S: Ça m’arrive tout le temps.
L: T’es un grand frustré en fait ?
S: Est-ce que je remets en cause mes capacités sexuelles si je réponds à cette question ?
L: *sourit* Non mais le fait qu’tu demandes te grille d’office.
S: Ah ouais ?
L: Ouais
S: Chiotte…
L: C’est pas grave va, je t’en demandais pas temps du premier coup.
S: Merde t’espérais pas me mettre dans ton lit le premier soir ?
L: Au risque de te surprendre le physique compte un minimum et je savais pas à quoi tu ressemblais
S: C’est un message subliminal ?
L: Nan mais j’ai pas dit que je te recalais. J’ai rien dit du tout d’ailleurs
S: Et si je demande ?
L: Tu demandes ?
S: Je demande
L: Alors, joker !
S: On a le droit au joker ?
L: Moi oui. Toi je sais pas encore
S: Parce qu’en plus c’est toi qui fixe les règles ?
L: Evidemment.
S: Ca me semble pas très juste ton truc
L: La vie est injuste mon mignon
S: Je vais me concentrer sur la fin de ta phrase
L: Te focalises pas trop, espérer c’est le meilleur moyen d’être déçu
S: Je tâcherai de m’en souvenir à l’occasion. Tu parles d’expérience ?
L: P’t’être bien qui sait !
S: Tu serais pas là sinon.
L: Bien vu l’artiste. Tu marques un point.
S: Et j’en suis à combien de gagner le match ?
L: Suffisament proche pour te détendre et ne plus t’inquieter de la suite de la soirée.
S: …

2 commentaires

  1. L’esprit de l’escalier.
    Le syndrome de la réplique tardive,comme je l’ai appris récemment, est la définition même de l’expression « l’esprit de l’escalier ».
    Même si le syndrome de la réplique tardive est plus explicite dans sa signification.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web