Jean-Louis Murat – La Chanson de Dolores (L’irrégulière)





Je fus je me doute par jeu
Par un penchant curieux
Tu me dis la première
A briser le cours régulier
D’une vie destinée
A tuer l’éphémère
La vague déferlante d’amour
Nous éclaboussa ce jour
De façon cavalière
Au bal où nous invita l’amour
A danser pour toujours
Sa valse irrégulière
Et depuis parée de cet amour
J’ai dansé tour à tour
Tous les chants de la terre
Surprise en décembre en juillet
Partout où nous menaient
Des joies similaires
Puis un jour tu vois
Pour un autre que toi
Je devins régulière
Je pris mais sans échapper à toi
Un destin tracé droit
Lassée de ce mystère
Tu sais que mon désir est le tien
Vois comme il me va bien
Je suis sa prisonnière
Je sais que tes larmes n’ont pas
L’importance qu’on croit
Je connais tes mystères
Est-ce que pour toi aussi
Les mots les pensées
Ne sont plus aussi bouleversants
Bouleversants qu’autrefois
Tout me paraît vulgaire
Je suis toujours tu vois
Ton irrégulière

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Message *
Nom *
Email *
Site web