Kevin Smith

Ce week end j’ai pu rattraper mon retard en matière de Kevin Smith. En tout cas en ce qui concerne les films que je n’avais pas vu. Je vous livre donc un petit ressenti express par ordre de sortie de ses films.

1994 : Clerks, les employés modèles (Clerks.)
Son premier film et peut-être son meilleur. Vu il y a longtemps et excellent souvenir. Le noir et blanc ajoute quelque chose, les répliques sont vraiment bonnes et on y trouve les bases de son casting(Jay & Silent Bob en tête de mon hit parade)

1995 : Les Glandeurs (Mallrats)
Je me suis bien marré. C’est kitchissime à souhait, on est à fond dans les 90’s donc les looks sont raccords(paye ton costume trois tailles au dessus Ben !) C’est cool mais pas un chef d’oeuvre. Je note que  M. Smith choisi et choisira toujours des filles sublimes pour ses films.(Claire Forlani, Shannen Doherty)

1997 : Méprise multiple (Chasing Amy)
Vu il y a a un moment aussi, il m’avait beaucoup fait réfléchir sur les rapports amoureux. Joey Lauren Adams et sa voix y sont pour beaucoup. Un très bon film, avec un point de vue qui fait mouche. J’aime bien qu’on me pousse à réfléchir.

1999 : Dogma
Vu de longue date, mon premier Smith je crois. Une perle, un Fuck You stylé dans la face de l’église catho. Pas forcément un plaidoyer contre la religion mais plutôt contre son institutionnalisation. Des tas de scènes cultes et de réflexions sur la foi.Le casting vaut le coups également(Salma Hayek, le tandem Affleck/Damon, etc…).

2001 : Jay & Bob contre-attaquent (Jay and Silent Bob Strike Back)
Vu à sa sortie. Un gros défouloir ce film. Ça part dans tous les sens, c’est n’importe quoi mais c’est bon. Une belle brochette de star en caméo(c’est comme ça qu’on dit apparence en clin d’oeil ?). Mention spéciale pour le quatuor de bonasses réunie(c’est l’ado en moi qui s’exprime)

2004 : Père et Fille (Jersey Girl)
Pour moi la grosse fausse note. Un film plan plan, sans surprise, sans se marrer des masses. Ça coule de bon sentiments, George Carlin sous exploité. Heureusement il y a Liv Tyler et la gamine est bien trouvée. Mais très en dessous quand même.

2006 : Clerks 2 (Clerks II)
Rosario Dawson quoi. Smith arrive à caler toutes les nanas que je trouve sublime dans ses films. Sinon, ça sent un peu le réchauffé. Content de retrouver des têtes connues quand même(Randal Graves en particulier). Ça reste bon esprit mais je trouve que la magie du premier n’est pas là.

2008 : Zack et Miri font un porno (Zack and Miri Make a Porno)
J’ai fait l’impasse sur celui-ci. Le pitch ne me disait vraiment rien. Peut-être une autre fois mais sans conviction.

2010 : Top Cops (Cop Out)
Ça ressemble à un film de commande, j’ai trouvé le jeu pleurnichard de Tracy Morgan insupportable. Bruce Willis est égale à lui-même. Du divertissement action/humour sans vraiment d’originalité. Suffit de regarder la filmo de Bruce Willis pour en trouver dix comme ça. Bof bof malgré quelques bon morceaux.

2011 : Red State
Bonne surprise. Un style très différent, abordé de manière originale, j’étais vraiment content de le voir. La fin est un peu tirée par les cheveux selon moi mais ça reste un très bon film dans un registre où je ne m’attendais pas à le trouver. À voir.

J’attends toujours les nouvelles réalisations du monsieur mais maintenant je sais qu’il peut aussi se planter. Il reste quelqu’un qu’il faut suivre de près pour ce qu’il apporte à votre regard. Je l’aime beaucoup ce Kevin.

2 commentaires

  1. Vu !
    Les deux dvd même que. D’ailleurs comme j’avais pas les sous-titres pour le premier j’ai mis trois plombes à comprendre que « miouuuz » c’était Mewes… Bref.
    Le Mewes en question m’a semblé encore plus perché que son personnage mais il doit y avoir une grosse part de timidité. Ou pas.
    Quant à K.S. c’était marrant de constater que Silent Bob est en fait un pipelette. Il est assez drôle, même si j’aime pas sa façon de couper la parole aux gens qui lui pose des questions et je pense que sa fausse modestie et l’entrain qu’il met à se descendre lui-même servent principalement à éviter de se prendre des critiques qu’il n’apprécie pas trop. À l’écouter parler on a aussi l’impression que sa femme n’est pas si loin du personnage qu’elle incarne dans Clerks 2.
    J’ai trouvé ça intéressant et je me suis bien marré donc c’était une bonne chose.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web