Quand le 15 du mois, le solde de mon compte bancaire a encore trois chiffres, je me prends pour Crésus. Une maladie de famille m’oblige alors à dépenser cette somme, au risque de devenir riche sur le long terme, ce qui serait dommage étant donné mon voeux caché de toucher le fond le plus lentement possible.

Bref.

Pour changer, je suis passé par le rayon « Livre » d’Amazon, ce qui ce traduit par bande dessinée dans mon dictionnaire personnel.
Je précise que pour le moment je n’ai pas attaqué la lecture.

Pour commencer Batman: Knightfall Tome 1

J’avais envie de m’attaquer à l’univers DC et comme Superman est trop lisse, autant commencer par la pierre angulaire du chevalier noir.

Ensuite:

J’avais lu, il y’a longtemps de cela, la saga Lanfeust de Troy et j’avais beaucoup aimé. Il était donc temps que je prenne l’intégrale qui manquait à ma collection. Les séries dérivées(Lanfeust des étoiles, Troll de Troy, Lanfeust Odissey, Lanfeust à la plage…) me faisant plus penser à l’explotation d’un bon filon qu’à une bonne idée, je prévois de m’arrêter là. Mais je peux me tromper.

On poursuit:

Et 6, je suis très attaché aux quatre premiers que je considère comme des perles de l’univers motard ET de la bande dessinée, il fallait donc que je complète la collection.

Également:

Je ne présente même pas. Les trois premiers tomes n’attendaient plus que lui pour achever cette histoire, j’attends la conclusion avec ce mélange d’envie et de tristesse propre aux grandes séries.

Mais encore:

J’aime beaucoup Coyote, son trait, son humour, ses jeux de mots débiles et tout plein d’autres choses. L’univers de Litteul Kévin fait partie intégrante de mon adolescence, la série ayant débutée en 1993. 20 ans et 10 tomes plus tard, un changement d’éditeur et un passage à la couleur(optionnel pour le lecteur heureusement), je suis toujours Kévin. La présence d’une crane en argent à mon majeur gauche est d’ailleurs liée à cette BD. L’univers de Coyote et le bonhomme ne font qu’un, il suffit de savoir que Coyote, c’est lui:

Je termine enfin avec:

Tome 19 donc c’est dire si j’ai accroché à la série. Un manga qui dose tout ce qui peut me plaire, de la baston, des jolies filles, un style graphique punchy, et un scénario pas trop dur à suivre. Ça parle cuisine asiatique, guerre de gang, Corée, Japon, consumérisme, anarchisme… les changements de ton vont du sens de la vie à l’humour typé « Un collège Fou Fou Fou » en passant par un érotisme superficiel. En clair c’est frais, léger, bien torché et c’est tout ce que je demande à un mange de ce type.

Voilà quoi.

Prochaine étape: Blacksad, la suite de Batman, Sin City, et pourquoi pas quelques BD érotiques de qualité, si ça existe.

1 commentaire

  1. J’avais le premier album de Litteul Kevin ; je me souviens du supermarché « C. PACLERC », j’avais trouvé ça génial comme trouvaille. Ah Fluide Glacial, un des seuls trucs sympa que mon père m’a transmis

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web