J’aime bien Edouard Baer. Enfin je l’aime bien, disons qu’il m’intrigue. Depuis le centre de visionnage en fait. Et puis j’aime les gens qui savent s’exprimer. Mais si rappelez vous le monologue interminable dans « Asterix mission Cléopatre » totallement improvisé. Moi j’adore. Alors j’ai regarder « La Bostella ». C’est naz. D’un ennui mortel. Ca ressemble à un brouillon de film. J’ai regardé « J’ai toujours révé d’être un gangster » et là c’est excellent. Vraiment. Donc je continue. Je regarde donc hier « Mensonge et trahison et plus si affinité… » J’ai beaucoup aimé jusqu’aux dix dernières minutes. Un horrible et insoutenable happy end. Pourquoi dans le cinéma Français, voir dans le cinéma en général, le happy end est imposé ? Celà fait-il partie du Dogme ?

JE VEUX UNE FIN MALHEUREUSE !

5 commentaires

  1. Exactement celui-là, en effet!
    (Désolé pour la réponse tardive, mais je n’arrive pas à accéder à ton blog depuis mon boulot et je surfe rarement depuis la maison (belle mentalité, entends-je depuis là…)

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web