Copyright

Le déménagement, c’est un sport familiale chez nous. J’approche gentiment de la vingtaine de déplacement inter-domicile. D’après des calcules approximatifs celui-ci sera mon seizième. Et le 3ème dépendant de ma propre volonté.
En expert aguerri, ayant reçu mes clefs hier à midi, j’ai déjà tout emmener là bas. Reste le « gros » : 2 commodes, une étagère, une cuisinière, un lave-linge et un lit. Pas de quoi se faire mal. Je connais maintenant les surprise du neuf et de la décision sur plan. C’était plus grand sur le plan. Pas grave je suis seul.
« Ça va elle est grande ta cuisine !
– C’est aussi mon salon.
– ah… »
Sinon il y a un trou sous la moquette et une fuite d’eau dans la salle de bain. J’ai des plaques électriques de merde associées à un évier (que je vais m’empresser de débrancher pour mettre ma cuisinière) mais j’ai gagné un mini-frigo encastré. Ça fera ça de moins à acheter. Sinon je passe sur les divers désagréments du neuf:
« Votre adresse existe pas »
« Donnez moi le numéro de compteur
– sont pas encore posés »
« Vous êtes sûre que vous habitez pas au 6 ? »

J’ajoute que ne sachant pas quand le net sera installé je risque d’être absent un moment.
Breffons.
C’est pas trop mal parti. Qui vivra verra, et moi je vivrais, vous verrez.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web