Ces petits trucs qui cassent les noix


    Dans mon immeuble on est bien élevé. Y’a des bennes pour le plastique/carton et un machin pour le verre et d’autres pour le reste. Le truc qui me gonfle c’est le machin pour le plastique/carton. Généralement je descends un sac maxi format de mes emballage divers pour le vider consciencieusement. Et la benne est verrouillée. Juste des tout petits trous avec des peignes en poil de cul de brosse à cheveux pour déposer les 17 pots de yaourts, l’emballage maxi format de pizza et les 12 cartons de cordon bleu à couper en deux. Et ça me gonfle de passer un quart d’heure à passer en revue mes emballages du mois un par un pour que ça rentre dedans. C’est comme déposer son pack de 48 bières dans le container on passe pour un poivrot et ça prend des plombes.

Alors ce matin j’ai pris ma pince d’électriciens et j’ai ouvert la benne. J’ai jeté tout d’un coups et j’ai revérouillé derrière moi. C’est ma révolution silencieuse. Je suis trop un rebelle moi…

3 commentaires

  1. En bas de chez moi il y a les deux : fente poilue et poubelles non verrouillées. Par contre pour le verre, que dalle. En tout cas, dans les gares inutile de faire le tri sélectif, tout est mélangé après !

  2. Ouais ben on fait pareil ici, le collectif des déverrouilleurs de poubelle de recyclage ! Au fait, il paraît que le carton à pizza ne se recycle pas…

Répondre à Dawn Girl Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web