De temps en temps, quand je ne m’y attends pas, je ressens une petite piqûre derrière la nuque. Un sentiment indistinct vient planter son dard sous ma peau et y déverser un poison insidieux. Celui-ci file alors à travers le sang et vient élire domicile directement dans mon crâne pour y fouiller un peu partout et en sortir des choses pas suffisamment enfouies.
Je me demande pourquoi. Pourquoi j’y pense encore. Pourquoi tu m’as laissé partir. Pourquoi je t’ai laissé partir. Sans combat. Est-ce que c’est mieux maintenant pour toi. Est-ce que c’était un peu bien quand même. Est-ce que tu y penses. Est-ce qu’on a merdé à un moment particulier. Si je serai pas un sale con. Si je minimise les dégâts. Si on aurait pu y faire quelque chose. Si c’est du temps perdu. Pourquoi j’ai l’impression persistante que je pourrai jamais refermer ces histoires. Je me demande à quoi ressemble ta vie en vrai. Si on s’est trompé ou si c’est juste un coups de pas de bol.
Je ne regrette pas où j’en suis, ni vers quoi je me dirige. Mais quand j’ai la tête ailleurs je me pose des questions. C’est tout.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web