Ça faisait longtemps !

que j’avais pas posté ici. Quelques nouvelles du front donc:

J’ai terminé mes épreuves hier après midi avec l’épreuve de salle durant laquelle j’ai pu expliquer « la réglementation relative aux passages à niveaux ainsi que que les comportements à adopter », j’envisage un bon 15 voir mieux selon la clémence du jury. La correction non officielle du QCM me donne un bon 30/40 au minimum, ma conduite commentée s’est déroulée sans soucis, la seule inconnue restante sera donc l’épreuve de véhicule, une loterie qui dépend de la vision des examinateurs et où le 7/20 qui permet de ne pas être éliminé, est une bonne note. Je pars donc plutôt confiant globalement et j’attends l’appel de mon centre pour me confirmer tout ça.

Plus concrètement, l’auto école où j’ai effectué mon stage me propose de m’embaucher dès réception de mon autorisation d’enseigner, reste à valider le diplôme et parler contrat. J’espère me garder le mois de juillet pour souffler et aller voir du monde entre les deux.

Sinon samedi pour me dégourdir les neurones je suis allé goûter au rêve américain sur deux roues histoire de pas mourir con.


Petite carte d’identité du Massey Ferguson :
Harley Davidson Dyna Street Bob 2011 (FXDB)

1584 cm cube et un peu plus de 300Kg sur la balance avec le plein, le petit moteur donne 73ch et 12mkg de couple.

À titre de comparaison ma 500 CB pèse 100kg de moins pour 58ch et… 4mkg de couple. Et c’est là qu’on sent la différence.

Première impression avant de monter dessus, ça a de la gueule, même si on est pas un grand fan des chromes comme moi faut avouer qu’elle en impose. D’ailleurs le modèle de cette année en noir mat me ferait presque passer du côté obscur de la force. Si j’avais 14000€ de trop et une autre moto que la mienne.

Vient ensuite le moment de prendre place à bord et là on se demande comment on va s’y prendre. C’est bas, très bas mais confortable, on se croirait sur ses chiottes préférés avec un bon bouquin. Je cherche ensuite où poser mes pieds et il faut aller chercher assez loin devant soi, le vendeur m’explique que si je suis pas à l’aise on peut encore repousser les commandes pour plus de confort, je lui fais remarquer que je suis déjà court sur patte et qu’il est donc inutile d’ajouter du challenge. Le guidon est maintenant au niveau de mes yeux au lieux de se trouver à sa place à hauteur de hanches, je l’attrappe et Ô surprise, je suis bien. C’est pas très naturel pour moi mais le sang circule dans mes bras contrairement à ce que j’aurais cru. Je cherche où mettre la clef, c’est planqué sur le côté entre le réservoir et le guidon de sorte qu’on ne la voit pas quand on conduit les nouveaux modèles s’en affranchissent carrément, il suffit d’avoir la clef sur soit pour pouvoir démarrer. Démarrage, ça s’ébroue, de sorte qu’on dirait que ça ne va pas partir et puis la magie opère, le bon gros « Roplop Ploplop » se fait entendre. J’adore cette musique là, ça ronronne comme un chat de 2 tonnes.

Il va bien falloir partir pour une heure d’essai et là c’est une autre planète. Je suis pas à l’aise du tout en dynamique. Un samedi ensoleillé sur un parking bondé d’une trentaine d’Harley et de leur propriétaires, je ne sens pas du tout le truc, le choc est violent. À basse vitesse la moto est très maniable, ce qui surprend mais n’efface pas son poids, le frein arrière est là pour faire joli et le frein avant à un feeling surprenant une éponge au début puis sert d’un coups sec, vous envoyant la masse du bestiaux en appui sur les genoux. Je me dis que l’heure va être longue. Je passe à la station essence histoire de pouvoir rouler un peu quand même et je commence déjà à comprendre le mode d’emploi à basse vitesse, on se laisse porter par le regard et la moto suis. On oublie finalement assez vite la surcharge tant c’est stable, le centre de gravité près du sol fait que même à très faible vitesse ça tient debout sans forcer. Il suffit de rouler quoi.

Je sors un peu de la ville sur des petites routes de campagne et je ne sais pas trop quand passer mes vitesses. Pour commencer on a pas de compte tour, mais de toute façon je me rends vite compte que c’est inutile même en 6ème à 50km/h, ça tracte tranquillement sans forcer ni tousser. L’embrayage est plutôt ferme mais pas dur(comparativement à ma 750 Mostro c’est du beurre) et on fini par se laisser emmener en 4ème et ça sent bon la balade pépère. Tout devient facile même s’il faut faire gaffe où on roule parce que les suspensions arrières sont assez dure, j’ajoute que la garde au sol est assez courte donc on évite de trop pencher au risque de faire des étincelles dans les virages mais au rythme de la balade ça ne pose pas de soucis. De même le freinage est une vaste blague, et il faut anticiper beaucoup plus tant il est mou. Ce n’est pas dangereux puisqu’on ne roule pas à des vitesses lumières mais je préférerai quelque chose de plus sécurisant avec un bébé pareil. En parlant de vitesse, ils ont quand même pensé à mettre un compteur et je vous avoue que tant qu’on ne se prend pas le vent sur les cervicales on ne sent pas sa vitesse. On arrive à 90/100 sans s’en rendre compte puisque le moteur ne hurle/peine/faibli jamais. Les accélérations ne sont pas fulgurantes mais bien suffisantes pour doubler sans soucis n’importe quoi sur quatre roues.

Je suis rentré dans les bouchons en me faufilant entre les voitures avec une facilité qui me surprenait moi-même. Arrivé sur le parking je l’ai déposée sans problème, assis dessus, calée à 10cm de chaque côté de ses deux autres soeurs. Un vrai vélo. Je suis descendu avec le sourire et pas fatigué pour un sous. En somme un essai concluant, je me vois bien rouler des centaines de kilomètres à bord. Une fois qu’on a le mode d’emploi c’est que du bonheur et je me vois bien finir mes vieux jour là-dessus. Si on me l’avait dit je l’aurai pas cru.

3 commentaires

  1. Je croise les doigts pour que les résultats soient à la hauteur de ce que tu espères et c’est super cool d’avoir une proposition de contrat avant le diplôme, ça motive et ça conforte dans le choix ! Sympa ta description de la Harley car je pensais que c’était pas du tout une position confortable pour conduire, mais en tous les cas, je trouve qu’une moto ça reste plus sexy qu’une Harley

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web