Fauve – Haut les cœurs / RAG#2

Rivière de mots, torrent, cours d’eau, murmure, courant, piscine à débordement, c’est justement ce qui me fallait pour le problème dont je t’ai parlé la dernière fois quand je suis v’nu. C’est exactement ce que je cherchais pour mettre en sourdine la ptite musique mentale qui fait comme l’horloge atomique, le carillon qui s’arrête pas. C’est une bonne chose de faite, je suis content, bon après c’est pas gagné hein, mettons pas la charrue avant les boeufs si tu veux bien. Faut encore apprendre à jouer avec les syllabes, les assonances, la fluidité, la respiration, la prononciation, le vocabulaire et tous ces trucs là. C’est vrai qu’y a des règles qui existent quand même, c’est pas pour les chiens. T’as été à l’école, tu vois très bien de quoi je parle. Faut aussi de la discipline et même beaucoup, c’est important la discipline, c’est 99% du boulot à ce qu’on dit. Alors mets-toi à ton clavier sans te poser de questions, arrête de fumer des cigarettes et de t’occuper pour faire semblant, et surtout éloigne-toi d’internet. De toute façon j’suis sûr que ça fait des trous comme des boules de glace dans les neurones au bout d’un moment, ce truc là. Et puis tu crois qu’ils faisaient comment les autres, ceux que t’admires? Ok y’en a qu’étaient complètement maboules, y’comprenaient rien à ce qui leur coulait du bout des doigts mais ça c’est une exception. Rivière de mots, torrent, cours d’eau, murmure, courant, piscine à débordement, elle est là ta porte de sortie, vieux frère.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Message *
Nom *
Email *
Site web